La finance islamique, c’est quoi ?

La finance islamique désigne les activités financières et commerciales qui respectent les principes du droit et de la jurisprudence islamiques (“Chari’a”).
Le respect de tels principes permet ainsi d’investir et de réaliser des profits en conformité avec les règles du droit musulman. De manière générale, ces produits compatibles avec la Chari’a visent à offrir une alternative éthique aux outils de financement traditionnels.

 
Depuis quelques années, le développement de la finance islamique est en forte progression pas seulement dans les pays musulmans mais dans de nombreux pays occidentaux. En 2019, les actifs bancaires et financiers de la finance islamique devraient représenter 2.500 milliards de dollars.

Même si ce chiffre est important, la finance conforme à l’islam ne représente pas plus de 2 à 3% de la finance mondiale totale. Cependant, elle attire toujours plus de clients, musulmans ou non, du fait qu’il s’agisse d’une Finance Responsable ! En effet la finance islamique est une finance ETHIQUE.

Une croissance soutenue !

La croissance de la FI sera principalement tirée par les pays qui viennent tout juste de l’adopter. C’est le cas de l’Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Nord, ainsi que par des pays de l’Asie centrale. En Malaisie, en Indonésie, au Pakistan et au Bangladesh, cette finance éthique est déjà bien établie. Elle devrait rester à un niveau de croissance encore important dans les années à venir.