{{Quelles sont les sources de la finance islamique ?}}

Le mot “Chari’a” signifie littéralement “le chemin”. A travers des principes et des recommandations, la Chari’a définit un comportement acceptable dans tous les domaines de la vie. Elle gouverne la dimension morale, éthique, spirituelle et sociale de la vie privée et publique des musulmans. On y inclus notamment les activités économiques et commerciales.

La Chari’a a deux sources principales :

* Le Coran  : le texte sacré de l’Islam qui rend compte du message de Dieu tel que révélé au Prophète Mohammed
* Les Hadiths  : les corps de textes regroupant la Sunna, expressions, enseignements et actions du Prophète.
*
Ces deux sources constituent le socle permettant de déterminer la conformité de toute opération. Un rôle clé est également joué par les jurisconsultes du droit musulman, spécialistes de la Chari’a. Ils interprètent les principes pouvant s’appliquer aux techniques de financement modernes, tout en restant fidèles à l’esprit des sources traditionnelles du droit musulman.

Cet ensemble constitue les sources de la finance islamique qui permet de déterminer le caractère licite d’une opération.