Tournée de sensibilisation du PROMISE : La région de Louga adhère à la démarche

Le système bancaire classique est mieux compris dans l’esprit des Sénégalais malgré ses lourdeurs que le Programme de Promotion de la Microfinance Islamique au Sénégal (PROMISE) veut alléger avec la mise en place d’un vaste réseau dans les régions, les départements et les communes avec une autre stratégie beaucoup plus ouverte et souple.

C’est dans cette optique qu’un CRD spécial s’est tenu ce jeudi 21 novembre 2019 à Louga et animé par Mme Yaye Fatou DIAGNE, coordonnateur national du PROMISE, entourée de son staff technique et administratif en tournée dans la zone nord du pays.

À cette occasion, les explications nécessaires ont été fournies pour faire adhérer les Lougatois à cette nouvelle démarche de prêt, d’encadrement et d’accompagnement recommandée par la Banque Islamique de Développement (BID) et l’Etat du Sénégal à hauteur de 47 milliards de francs CFA pour le fonctionnement des établissements de microfinance.

« Ces nouveaux modes de financement favorisent le développement des collectivités territoriales qui sont tributaires de l’appuis de l’Etat et de ses partenaires impliqués. Le DER était destiné à booster des activités commerciales, mais le PROMISE promet un rayonnement d’action beaucoup plus large en épousant toute la pyramide régionale. Ainsi, seront touchées les villes et les villages les plus reculés », a clarifié Mme DIAGNE.

Parmi les interventions les plus pertinentes, on a noté celles des Maires de Nguidillé (Idrissa TALL), de Keur Momar SARR (Diamyody BA) et de Mbédiène (Mame Thierno DIENG), comme celle de Mme Penda NDIAYE du Haut Conseil Des Collectivités Territoriales.